mars 2017
puce Accueil  > Topo guide  > Entreprises  > Comment recruter un travailleur handicapé ?

 

 

Comment recruter un travailleur handicapé ?

Le recrutement d’une personne handicapée passe tout d’abord par les mêmes structures, circuits et pratiques que pour le public valide. Il n’y a pas de porte d’entrée véritablement "réservée" pour les demandeurs d’emplois handicapés. Le "handicap" ou l’état de santé ne peut constituer un critère discriminant, même dans un esprit positif, dans le libellé d’une offre ou dans la recherche de candidat (comme le sexe, la nationalité, l’âge, etc.).
Les difficultés de recrutement des personnes handicapées sont souvent les mêmes que pour le public valide : difficultés à trouver certains profils ou certaines compétences, correspondance des formations proposées par le marché, etc.

Certains réseaux ou canaux élargissent les possibilités pour recruter un travailleur handicapé. C’est le cas du réseau des structures Cap Emploi, spécialisé sur le champ du handicap et co-traitant de Pôle emploi.
Certains sites Internet, également, qui diffusent leurs offres auprès d’un public handicapé ou qui proposent des candidathèques spécialisées.
Des sociétés d’Intérim, qui ont une politique à l’interne comme en direction de leurs sociétés clientes relative à l’emploi des travailleurs handicapés.

Les organismes de formation spécialisés (centres de reclassement professionnel ou CRP) ou accueillant du public handicapé (organismes conventionnés par l’Etat ou la Région) peuvent être également une piste à explorer : la diffusion d’offres ciblées selon les formations dispensées sera souvent un atout supplémentaire.

L’annonce du handicap relève du choix de la personne et ne peut être une question posée à l’entretien. Lorsque le handicap est visible, il est toujours possible d’aborder la question, en termes simples et respectueux de la vie privée de la personne, sous l’angle des besoins particuliers éventuels (aménagement, etc...). Si la personne est adressée par une structure – un Cap Emploi par exemple – cette structure peut aider à la médiation avec la personne lorsque cela s’avère nécessaire – les questions de handicap pouvant être difficiles à aborder dans une relation directe recruteur/candidat – comme à présenter les différentes aides mobilisables.

Mobiliser les prestations d’aide à l’emploi et à la formation, par exemple les formules de stages proposés par les organismes de formation, peut constituer un levier pour l’intégration dans l’entreprise, comme une façon d’aborder en toute sérénité le recrutement futur.

Pour la fonction publique voir Rubrique Travail et emploi / Fonction publique / Les modalités d’accès à la fonction publique

Qui peut vous aider ?

• Les structures Cap emploi :
Tout employeur en phase de recrutement peut s’adresser à ces structures.
Coordonnées des structures Cap emploi sur le site : www.capemploi.com

• Le Pôle emploi de votre département pour toute démarche de recrutement.

• le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique http://www.fiphfp.fr

Aller plus loin

Le recrutement d’une personne handicapée passe tout d’abord par les mêmes structures, circuits et pratiques que pour le public valide. Il n’y a pas de porte d’entrée véritablement "réservée" pour les demandeurs d’emplois handicapés. Le "handicap" ou l’état de santé ne peut constituer un critère discriminant, même dans un esprit positif, dans le libellé d’une offre ou dans la recherche de candidat (comme le sexe, la nationalité, l’âge, etc.).
Les difficultés de recrutement des personnes handicapées sont souvent les mêmes que pour le public valide : difficultés à trouver certains profils ou certaines compétences, correspondance des formations proposées par le marché, etc.

Certains réseaux ou canaux élargissent les possibilités pour recruter un travailleur handicapé. C’est le cas du réseau des structures Cap Emploi, spécialisé sur le champ du handicap et co-traitant de Pôle emploi.
Certains sites Internet, également, qui diffusent leurs offres auprès d’un public handicapé ou qui proposent des candidathèques spécialisées.
Des sociétés d’Intérim, qui ont une politique à l’interne comme en direction de leurs sociétés clientes relative à l’emploi des travailleurs handicapés.

Les organismes de formation spécialisés (centres de reclassement professionnel ou CRP) ou accueillant du public handicapé (organismes conventionnés par l’Etat ou la Région) peuvent être également une piste à explorer : la diffusion d’offres ciblées selon les formations dispensées sera souvent un atout supplémentaire.

L’annonce du handicap relève du choix de la personne et ne peut être une question posée à l’entretien. Lorsque le handicap est visible, il est toujours possible d’aborder la question, en termes simples et respectueux de la vie privée de la personne, sous l’angle des besoins particuliers éventuels (aménagement, etc...). Si la personne est adressée par une structure – un Cap Emploi par exemple – cette structure peut aider à la médiation avec la personne lorsque cela s’avère nécessaire – les questions de handicap pouvant être difficiles à aborder dans une relation directe recruteur/candidat – comme à présenter les différentes aides mobilisables.

Mobiliser les prestations d’aide à l’emploi et à la formation, par exemple les formules de stages proposés par les organismes de formation, peut constituer un levier pour l’intégration dans l’entreprise, comme une façon d’aborder en toute sérénité le recrutement futur.

Pour la fonction publique voir Rubrique Travail et emploi / Fonction publique / Les modalités d’accès à la fonction publique

Qui peut vous aider ?

• Les structures Cap emploi :
Tout employeur en phase de recrutement peut s’adresser à ces structures.
Coordonnées des structures Cap emploi sur le site : www.capemploi.com

• Le Pôle emploi de votre département pour toute démarche de recrutement.

• le Fonds pour l’insertion des personnes handicapées dans la fonction publique http://www.fiphfp.fr

Documents

 

© Handipole - Politiques d'emploi en faveur des personnes handicapées